La Fondation Euro-Arabe organise les 20 et 21 février, à son siège de Grenade, le Congrès International « La Charia au siècle XXI : défis, acteurs et scénarios », avec la participation d’experts et d’expertes de renom provenant d’Europe et du Maghreb. Ce rendez-vous scientifique vise à aborder la charia d’une perspective linguistique, juridique, sociologique, théologique et historique, pour mieux comprendre son actualité et comment la charia affronte les principaux défis actuels.

Congrès International

LA CHARIA AU XXI SIÈCLE : DÉFIS, ACTEURS, SCÉNARIOS.

Grenade. 20 et 21 février 2020

Organisé par la Fondation Euro-arabe des Hautes Études- Inscription disponible jusqu'au 18  février.

  • Les langues de travail sont l’espagnol et l’arabe, avec traduction simultanée

Le Pew Research Center’s Forum on Religion & Public Life a publié en avril 2013 les résultats de l’enquête The World’s Muslims : Religion, Politics and Society, celle-ci s’est réalisée en 39 pays ou territoires de l’Afrique, l’Asie et l’Europe. Le premier groupe de résultats s’est centré sur la Charia : la charia comme révélation divine, son interprétation, à qui doit-elle être appliquée, ou son rapport avec les législations existantes dans lesdits pays, entre autres questions traitées. La plupart des musulmans résidents dans des pays islamiques sont partisans de la charia comme loi unique, toutefois l’appui varie de 99% en Afghanistan à 8% en Azerbaïdjan.

De quoi parle-t-on en évoquant la Charia ? Est-ce un système global holistique ? Un ensemble de lois d’inspiration divine ? Est-ce la loi islamique ? Se considère-t-elle un synonyme de justice sociale ? Au cours de l’histoire de l’islam, les définitions ont été nombreuses et parfois contradictoires.

C’est pour cela qu’une approche linguistique et historique au concept de charia pourrait-être utile pour mieux comprendre l’actualité de ce terme, en se centrant sur le XXI siècle et comment il fait face aux principaux défis mondiaux auxquels l’humanité se confrontent aussi : le changement climatique, la globalisation, les inégalités sociales, les différentes formes de violence, de terrorisme et de xénophobie ainsi que l’islamophobie, sa compatibilité ou non avec la modernité ou la postmodernité.

Si, comme disait Kant, la pratique sans théorie est aveugle et la théorie sans pratique est stérile, alors nous croyons nécessaire d’analyser aussi les pratiques concrètes de la charia au cours de l’histoire de l’islam et son imbrication avec des systèmes juridiques non islamiques.

Mais qui applique la charia ? Qui est qualifié pour distinguer entre ce qui appartient ou pas à ce système normatif ? Il est primordial d’identifier les principaux acteurs, individus ou institutions, auxquels sont accordées, ou qui s'octroient, ces fonctions. Où peut-elle être appliquée ? Pour répondre à cette dernière question il faut élargir le regard sur d’autres espaces, comme les sociétés européennes ou occidentales en général, qui ne sont pas musulmanes dans leur majorité.

Le congrès, organisé par la Fondation Euro-arabe des Hautes Études dans le cadre de sa Chaire des Études de la Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse, abordera les thèmes suivants :

1.- Charia : État, politique et démocratie.

L’État moderne et la charia. Interactions entre le religieux et le politique. Charia dans les programmes politiques de mouvements islamistes.

2.- La charia face aux défis mondiaux du XXI siècle.

Évolution des objectifs de la charia au fil de l’histoire ; charia et relations internationales ; charia et écologie ; charia et gestion de la violence.

3.- Charia et société : entre l'idéal et le vécu. Est-ce la charia une utopie ?

La charia face aux transformations sociales ; charia et féminismes islamiques ; droits humains et libertés individuelles dans l’islam ; justice sociale et égalité.

4.- Charia et réformismes islamiques : texte sacré et modernité.

PROGRAMME DU CONGRÈS

Grenade. Les 20 et 21 février, 2020

JEUDI, 20 février

INAUGURATION  9:00 – 9:30

Première session. 9:30 – 11:30

HISTOIRE ET PERSPECTIVES DE LA CHARIA FACE AUX DÉFIS DU XXI SIÈCLE

Modérateur: Rafael Ortega Rodrigo

  • Luz Gómez. Université Autonome de Madrid

La charia : descriptive, prescriptive, performative. Pour une histoire intellectuelle de la modernité islamique.

  • Hmida Ennaifer. Université Zitouna, Tunisie

Charia, histoire et éthique. Cas de Mohamed Iqbal et Wael Hallaq

  • Abderrezak Belagrouz. Université Sétif 2, Algérie

L’interprétation morale de la charia aujourd’hui : comment on la comprend et quels sont ses défis actuels 

Débat

Pause. 11:30 – 12:00

Deuxième session. 12:00 – 14:00

INTERPRÉTATION DE LA CHARIA : VISION ET ÉVOLUTION DU CONCEPT

Modératrice : Ana Silva Cuesta

  • Ahmed Bermejo. Imam. Barcelone

La charia : origines, fondements et objectifs.

  • Mohamed Haddad. Université de Carthage, Tunisie

Précisions terminologiques et conceptuelles pour une meilleure entente au XXI siècle.

  • Sidina Sidi Mohamed. Forum al-Hikma, Mauritanie

Charia entre les VII et XXI siècles : utilisation du terme et évolution de sa signification.

Débat

Troisième session. 18:00 – 20:00

CHARIA ET ÉTAT. ENTRE LA THÉORIE ET LA PRAXIS

Modératrice : Inmaculada Marrero Rocha

  • Said Bensaid Alaoui. Université Mohamed V de Rabat. Maroc

Souveraineté et charia

  • Lidia Fernández Fonfria. Université de Salamanque et École de traducteurs de Tolède

La charia au Maroc au XXI siècle : institutions officielles et principaux acteurs.

  • Rachid Guedira. Université Ibnou Zohr, Agadir. Maroc

La charia et les constitutions des systèmes politiques et administratifs de l'Afrique du Nord et Moyen-Orient : étude comparative.

Débat

VENDREDI, 21 février

Quatrième session. 9:30 – 11:30

CHARIA ENTRE L’IDÉAL ET LE VÉCU : SOCIÉTÉ ET AGENTS

Modératrice : Elena Arigita

  • Tareq Oubrou. Imam de la Grande Mosquée de Bordeaux, France.

L’islam français : de l’islam dans un contexte laïc à la laïcité de l’islam.

  • Abderrahim Anbi. Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc

La femme dans la société marocaine et son rôle dans le développement de l’économie familiale : reconnaissance de droits et défis face à la charia.

  •  Brahim Iguizoul. Université de Grenade

La charia et les mouvements salafistes contemporains : le changement souhaité

Débat

Pausa. 11:30 – 12:00

Cinquième session. 12:00 – 14:00

CHARIA, DROITS Y ET CITOYENNETÉ

Modératrice : Luz Gómez

  • Elena Arigita. Université de Grenade

Charia et citoyenneté en Espagne : autorité religieuse, cadres normatifs et dimension transnational

  • Mohamed Abdelouahab Rafiqui. Ex-imam à Casablanca (Maroc).

Charia et droit : problématiques du concept et contraintes de la réalité

  • Elham Manea. Université de Zurich

La loi islamique en Occident : cas de la Grande Bretagne

CONCLUSIONS ET CLÔTURE. 14:00 – 14:30

  • Pilar Aranda, Rectrice de l’Université de Grenade
  • Inmaculada Marrero, Secrétaire Exécutive de la Fondation Euro-Arabe
  • Inés Mazarrasa, Directrice de la Fondation Pluralismo y Convivencia « Pluralisme et convivialité ».

DIRECTION DU CONGRÈS :

- Inmaculada Marrero Rocha. Professeure titulaire au Département de Droit International Public et des Relations Internationales de l’Université de Grenade

- Rafael Ortega Rodrigo. Professeur au Département des Études Sémitiques de la Faculté de philosophie et Lettres. Université de Grenade

INSCRIPTION

Délai d’inscription : jusqu’au 18 février 2020

Places limitées à la capacité de l’espace où se tiendra le congrès (75places).

Demande de crédits ECTs à l’université de Grenade. La résolution sera communiquée sur ce site web.

-  Prix d’inscription : 10€

-  Remplir le formulaire d’inscription disponible sur cette page et le déposer à la Fondation Euro-arabe ou par courriel à : CURSOSatFUNDEA.ORG Vous recevrez la réponse d’admission à votre demande par courriel.

-Payement : une fois reçue la confirmation de votre admission, vous devriez verser 10€ sur notre compte nº ES48 3183 1800 1910 0472 0023  (ARQUIA),  en indiquant CONGRÈS CHARIA et votre nom/prénom, et par la suite nous envoyer le justificatif.

IMPORTANT : Veuillez ne pas effectuer le payement avant de recevoir la confirmation d’admission.

Partagez-le